Mediapimms octobre 2017

Notre assemblée générale qui s’est tenue le 20 mars nous a permis de revenir sur l’année 2018 en mettant à l’honneur l’insertion et la certification AFNOR de la médiation sociale.

Pour revenir sur cette année, nous vous proposons de télécharger notre rapport d’activité en cliquant sur l’image.

L’introduction du rapport d’activité par notre président, Jean-Luc Bouhadana :

2018 fut une année très dense pour l’Association « Vivre la Ville ». Faisant suite aux orientations prises par le Gouvernement en 2017 sur les contrats aidés, le chantier majeur pour 2018 fut de développer un nouveau modèle économique pour l’Association et son positionnement stratégique. Pour ce faire, Vivre la Ville a réalisé un Dispositif Local d’Accompagnement qui a conduit à une revalorisation substantielle de 22 % du taux horaire, une diversification des prestations de médiations, dans la continuité des actions réalisées en 2017, une réflexion, en cours, pour que l’Association puisse devenir une Entreprise d’Insertion sur une partie de ses activités.

En parallèle, appuyée par l’Union Nationale des PIMMS, l’Association Vivre la Ville a mis en place un dispositif qui devrait conduire, en 2019, à la certification de ses activités de médiation sociale, conformément au référentiel de l’AFNOR.

Sur les indicateurs de fonctionnement, on a constaté une augmentation de la fréquentation des PIMMS avec plus de 43 000 habitants accueillis en 2018 et une demande de médiations spécifiques en croissance avec 23 000 heures de mission.

Sur le plan financier, l’Association a équilibré les comptes, dégageant un léger bénéfice, gage d’une excellente gestion.

Ces bons résultats sont à porter au crédit de l’encadrement de Vivre la Ville.

L’année 2019 s’inscrit dans la continuité de 2018, avec une nécessité de stabiliser un modèle économique, tout en gardant à l’esprit l’objet social initial : faire de la médiation sociale un dispositif d’insertion professionnelle.

Jean-Luc Bouhadana

Rapport d’activité 2018

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.